wrapper

Flash d'informations

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 423
mardi, 14 février 2017 11:54

Madame SOW née Banata TCHALE

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Doctorante de son état, Economiste Financière de formation, nantie d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Macro-économie en 1996 dans le cadre du programme de troisième cycle Interuniversitaire (PTCI, 1e promotion).

Elle est également nantie d’un diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Banque-Finances du Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB, 25e promotion)

délivré en 2003 .

En outre, Madame SOW est certifiée Manager des Projets de Développement International (MPDI) en 2011 par l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Mme SOW est dotée d’une solide expérience, une vingtaine d’années d’expérience professionnelle dans le domaine d’économie et finances, allant de la consultance à la gouvernance administrative, avec une expérience singulière en microfinance.

Ces bagages intellectuel et professionnel lui ont valu d’occuper de hautes fonctions, notamment :

· 5 février 2017 : Secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget ;

· 14 aout 2016 au 5 février 2017 : Secrétaire d’Etat aux Infrastructures et au Désenclavement;

· Novembre 2015 à aout 2016 : Secrétaire Générale de la Cour des Comptes;

· Avril 2014 à aout 2015 : Secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget Chargée de la Microfinance;

· Octobre 2013 à avril 2014 : Ministre des Microcrédits pour la Promotion de la Femme et de la Jeunesse;

· Février 2013 à octobre 2013: Conseillère Technique  aux  Affaires  Economiques  et  Budgétaires  à  la  Présidence  de  la  République;

· Juin 2009 à février 2013: Conseillère Technique chargée de la Microfinance et du Développement Durable du Premier Ministre.

Madame Banata TCHALE SOW est mariée et mère de quatre (04) enfants.

REALISATIONS DES MINISTRES SORTANT

 

Notre pays, est entré depuis la fin de l’année 2014 dans une zone de turbulence caractérisée par deux chocs exogènes : l’effondrement des cours internationaux du Brent et l’insécurité transfrontalière et sous régionale consécutive aux attaques de Boko-Haram. Cette situation a privé notre pays de ressources financières nécessaires aux investissements et au fonctionnement ralentissant ainsi la dynamique de développement économique qui a commencé il y a de cela deux (2) décennies.

Face à cette situation que traverse le pays, l’équipe sortante a entrepris plusieurs actions lors de l’exercice de leur fonction afin de relever les défis et à contribuer à la sortie rapide de la crise économique et financière, notamment :

· La transposition de la dernière directive communautaire portant Code de la Transparence et de la Bonne Gouvernance dans la Gestion des Finances Publiques ;

· transparence et l’échange des renseignements à des fins fiscales ;

· L’adoption de la loi de finances rectificative (2) ;

· L’adoption de la loi Instituant le Marquage Fiscale ;

· La mobilisation des appuis budgétaires pour financer le budget 2016 ;

· L’adoption de la loi de finances initiale 2017 avec ses innovations fiscales pour booster les recettes budgétaires ;

· La signature d’un protocole d’accord de libre échange avec la Douane Nigérienne

· L’extension de NEXUS+ pour suivre en temps réel le mouvement des cargaisons du port de DOUALA jusqu’à la destination au Tchad ;

Et plus récemment, la création de l’Observatoire des Finances Publiques (OTFiP) en lien avec le Code de la Transparence et de la Bonne Gouvernance dans la Gestion des Finances Publiques ;

Beaucoup de défis restent encore à faire pour sortir plus rapidement notre Pays de cette crise.

 

 

 

 

Lu 9816 fois Dernière modification le mardi, 14 février 2017 14:15

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family