wrapper

Flash d'informations

mardi, 26 décembre 2017 13:15

Le Ministre des Finances et du Budget accélère le processus d’Informatisation et de Bancarisation des services des Douanes

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le Ministre des Finances et du Budget  Dr ABDOULAYE SABRE FADOUL a eu une rencontre avec les banques commerciales afin de réfléchir ensemble sur les processus rapides de bancarisation et de  sécurisation des recettes douanières fiscales sur le territoire national. Il s’agit de l’informatisation et la bancarisation des recettes douanières par le Système Douanier Automatisé( SYDONIA).

Le Ministre est entouré du Secrétaire Général Adjoint, du Directeur Général de la Douane, du Directeur Général  du Budget, du Directeur Général Adjoint du Trésor et des plusieurs autres cadres.

 

En effet, le SYDONIA (Système Douanier Automatisé) est un programme de la conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), conçu pour automatiser les opérations de dédouanement. Il est rapidement devenu dans le monde entier le principal outil de la modernisation des douanes. Aujourd’hui Le logiciel SYDONIA constitue le noyau des systèmes douaniers informatisés, implémenté dans plus de cent pays et utilisé par la totalité des pays membres de la CEMAC.

Ce système prend en compte toutes les opérations liées au commerce international entre autres: la prise en charge des marchandises (manifeste et Bordereau électronique du suivi des cargaison; la gestion automatisée des déclarations ; la gestion des entrepôts et magasins sous douane; les régimes suspensifs; le transit; les statistiques douanières.

Il  est implémenté au Tchad depuis 2002 mais utilisé partiellement. Ce système était caractérisé par l’absence des compétences techniques et structurelles et surtout ne disposait pas des moyens financiers et matériels. C’est ainsi que l’utilisation de ce système est devenue de plus en plus faible et son implémentation n’a pas connu d’évolution significative. 

En dépit de ces difficultés, c’est pourquoi, en 2009, il a décidé de créer un Projet Sydonia en partenariat avec l’Union Européenne, le PNUD et la CNUCED. Il affirmait ainsi, sa volonté d’initier une réforme des procédures douanières et par là, l’amélioration de la collecte des recettes fiscales et la facilitation d’accès aux données du commerce extérieur.

Pour mieux mener et réussir cette importante mission, une structure dénommée Projet Sydonia est créée par Arrêté n°148/MFB/SE/SG/DGDDI/2009 du 14 septembre 2009. Il est constitué de trois organes: un Comité de Suivi et de Supervision du Projet; une Equipe Technique (Informaticiens); et une Equipe Fonctionnelle (Douaniers).

Le projet a pour objectif les points suivants :

1. Implémentation de SYDONIA dans tous les bureaux des douanes de N’Djamena;

2. Interconnexion de tous les bureaux des douanes de N’Djamena ainsi que la Direction Générale des douanes;

3. Implémentation de SYDONIA dans tous les bureaux des douanes des provinces du Tchad ;

 4. Interconnexion de tous les  bureaux des douanes des provinces au serveur unique se trouvant à N’Djamena ;

5. Utilisation de tous les modules SYDONIA dans tous les bureaux des douanes du Tchad ;

6. Interconnexion du Corridor Douala – N’Djamena – Siège de la CEMAC à Bangui pour le transit communautaire (SYDONIAWORLD TRANSIT) ;

7. S’occuper de toutes les activités informatiques de la DGDDI.

Pour le Directeur  Général des Douanes et Droits Indirects Monsieur  Idriss Annour Abdelkerim, « le temps sur lequel nous nous sommes beaucoup concentrés et qui nous semble un peu urgent, c’est de bancariser les bureaux des douanes qui ne le sont pas encore.

Bien sur, il y a une collecte qui se fait par les services du trésor  dans les endroits un peu reculé mais la collecte, la mobilisation de ces fonds pour les sécuriser au niveau central nous pose problème. Nous cherchons un objectif pour mobiliser ces fonds là, que ça soit avec les banques ou que ça soit avec les organismes de microfinance de deuxième catégorie s’ils arrivent à nous les faire, nous sommes preneurs et nous le ferons ».a t-il conclut.

Dr Abdoulaye Sabre Fadoul, Ministre des Finances et du Budget, affirme que : «  le gouvernement est déterminé à améliorer le recouvrement des recettes douanières de tous genre et dans cet exercice toutes les pistes de solution doivent être explorées, afin de parvenir à ce résultat. Les banques sont des partenaires privilégiées dans beaucoup de domaine de l’Etat avec l’implication des responsables de toutes les régies qu’on puisse passer à la signature des conventions entre le Ministère des Finances et les Banques concernées. L’objectif final, c’est qu’à partir de janvier 2018 on puisse pour un maximum de sites assurer la bancarisation des recettes.

A travers le SYDONIA, le Ministère des Finances et du Budget par le  biais de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects veut garantir la traçabilité des opérations de dédouanement, rendre fluide le trafic commercial.

Pour matérialiser il a été retenu de sites à informatiser et à bancariser d’urgence. Il s’agit de :

ADRE (EU), MAO (bsic), GOZ BEIDA (EU), BOL (BSIC), TINE, LERE, KELO, KALAIT, RONIER, FAYA HARAZZOUAR/ZOUARKE.
La réunion a pris fin avec l’engagement de certaines banques à s’installer au début de l’année 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lu 763 fois Dernière modification le mardi, 26 décembre 2017 13:19

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family