wrapper

Flash d'informations

samedi, 10 mars 2018 05:03

FORUM SUR LE ROLE DU FONDS DE LA SOLIDARITE AFRICAIN

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Président du Conseil d’Administration du Fonds de Solidarité Africain par ailleurs  Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget Monsieur ABDOULAYE BARH BACHAR a ouvert le 06 mars 2018 à NOVOTEL la  tchadienne le Forum  organisé par  le Fonds de Solidarité Africain.

Dans sa présentation, le Directeur de la Communication et du Marketing Monsieur VIDUR RAMDIN a précisé que le Fonds de Solidarité Africain est crée en 1976 et opérationnel en septembre 1979. C’est une institution Financière Multilatérale qui a pour mission d’œuvrer au développement économique et à la lutte contre la pauvreté dans les Etats membres, en facilitant le financement de projets d’investissement tant dans le secteur public que privé et des activités de microfinance.

Pour lui, le Fonds de Solidarité Africain cherche à promouvoir le financement des investissements publics et privés dans les Etats membres ; faciliter la mobilisation de l’épargne locale et extérieure pour le financement de l’investissement et de contribuer à la lutte contre la pauvreté en appuyant les institutions de microfinance à accéder aux financements bancaires.

Le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget, souligne que, le FSA a pour mission de participer au développement économique de ses Etats membres en facilitant le financement des projets d’investissement initiés par le secteur privé, l’Etat et ses démembrements et la mobilisation de ressources en faveur des institutions de Microfinance.

 En effet,  ce sont de tels projets qui contribuent de façon efficiente au développement économique des pays membres et à la réduction de la pauvreté. A ce titre, le FSA joue un rôle de catalyseur du financement des Economies Nationales en permettant :

· Aux entreprises, notamment les PME/PMI, et les institutions de microfinance d’accéder au crédit bancaire ; et

· Aux grandes entreprises de lever des ressources sur les marchés financiers pour financer des projets d’investissement et des activités génératrices de revenus.

Le rôle crucial des entreprises dans la réduction de la pauvreté, la réalisation des objectifs de développement du millénaire et la croissance nationale est reconnu par tous. Plus particulièrement, l’importance des PME/PMI, qui constituent en moyenne 75% des entreprises nationales, est reconnue par toutes les études comme étant le moteur de la croissance dans nos pays.

Toutefois, le FSA a été créé pour mettre en adéquation les besoins de financements exprimés par les entreprises et apaiser les insuffisances relevées par les banques. C’est ainsi que le FSA dispose de plusieurs leviers qui se traduisent par ses divers instruments opérationnels, ayant pour objet de permettre cette adéquation.

Ces instruments sont, entre autres :

· La garantie financière individuelle ;

· La garantie de portefeuille ;

· Le refinancement pour la couverture totale ou partielle des échéances bancaires ;

· La ligne de refinancement dédiée aux banques et établissements financiers, et

· L’arrangement de financement.

 En effet, les outils opérationnels du FSA cadrent bien avec les grands défis du Plan National de développement du Tchad (PND 2017-2021). Pour cela, le FSA compte œuvrer pour l’atteinte de ces défis notamment pour les secteurs clés identifiés en tant qu’opportunités d’investissement que sont :

· L’agro-industrie ;

· Le tourisme ; et

· L’industrie.

Enfin, le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget, entend suivre avec attention les conclusions des travaux afin qu’il puisse assurer les diligences qui l’incomberont en  tant que président du conseil d’administration du FSA pour le Tchad.

Quant au Président de CCIAMA Monsieur  AMIR ADOUDOU ARTINE,  la charge confiée au Tchad est pour les, opérateurs économiques, une véritable aubaine, six mois après la tenue du PND. En effet , depuis septembre 2017, les échanges ont été multipliés avec les investisseurs potentiels publics et privés auxquels un large éventail de projet a été présenté.

La présentation des mécanismes d’intervention du Fonds de Solidarité Africain au quel ce forum permet d’espérer briser rapidement le plafond de verre qui surplombe la mise en œuvre des projets.

En  toile  de fond  demeurait, cependant, une problématique persistante, récurrente et handicapant la concrétisation des pourparlers entamés et en cours. Il s’agit de la garantie.

 Aujourd’hui une piste pour aller de l’avant  à condition que les parties fournissent les efforts nécessaires pour lever les points d’achoppement afin que les contraintes et leurs critères puissent s’ajuster dans l’intérêt commun de la mise en œuvre des projets de diverses envergures.

AMIR ADOUDOU ARTINE appelle aux autorités d’accorder une attention particulière à ce partenaire clé et aux solutions à présenter. Il exhorte le public à accélérer ce processus en opérationnalisant les dispositifs adéquats pour absorber cette assistance que propose le FSA.

Enfin le Président du CCIAMA formule le vœu le plus cher que cette année soit effectivement mise à profit pour augmenter le portefeuille d’action du FSA au Tchad.

 

 

Lu 252 fois Dernière modification le samedi, 10 mars 2018 05:11

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family