wrapper

Flash d'informations

mardi, 03 juillet 2018 12:08

CONFERENCE SUR LES PERSPECTIVES ECONOMIQUES REGIONALES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La conférence sur les perspectives économiques  régionales en Afrique Subsaharienne, s’est tenue le 29 juin 2018 à l’Hôtel HILTON. Organisée par les Partenaires Techniques et Financiers sous le haut patronage du Ministre des Finances et du Budget et le Ministre de l’Economie et de la Planification du développement. Cette conférence a permis de mesurer le niveau actuel des Finances Publiques et faire des projections. Les travaux ont été animés par un panel composé de 8 personnalités dont le Ministre  de l’Economie et de la Planification du Développement.

La Modératrice de la Conférence Madame AMMINA EHEMIR a souligné que face à la crise que connait le Tchad suite à la chute drastique du prix du pétrole, il y a nécessité de changer la mentalité et de renforcer la bonne gouvernance en vue d’améliorer  les recettes.

Quatre  présentations  ont été faites par les partenaires techniques et financiers :

D’abord, celle du Représentant  Résident du FMI JEAN CLAUDE NACHEGA sur la Conjoncture Economique en Afrique Subsaharienne qui a montré qu’il ya une lente reprise de la croissance économique mais les difficultés persistent. Sur le plan mondial, il a indiqué que les perspectives  de cette croissance sont  bonnes. A moyen terme la croissance économique restera timide en Afrique Subsaharienne jusqu’à l’an 2022 du fait de plusieurs facteurs de  fragilités notamment : l’aggravation des risques sécuritaires.

Ensuite  l’Ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne Dr DENISA  ELENA IONETE a axé sa présentation  sur la mobilisation des recettes en Afrique Subsaharienne. Pour elle, les appuis budgétaires qu’apportent les Partenaires techniques et Financiers  aux pays, la collette des recettes locales s’impose. A cet effet, DENISA ELENA IONETE recommande entre  autre le renforcement  des capacités.

Le  Représentant  résident de la Banque Mondiale, monsieur FRANCOIS NANKOBOGO, dans son exposé,  sur la dynamisation de la croissance par l’investissement privé, a déclaré que cet investissement privé reste faible. Pourtant, ce secteur est un créateur de richesse, pourvoyeur d’emploi et un moyen de lutte contre la pauvreté. Il a ensuite révélé que le Tchad est le pays ou le taux  d’investissement  privé est le plus bas par de la zone CEMAC et en appelle à l’amélioration  du climat des affaires pour attirer les investisseurs privés.

 Enfin, pour le Directeur de l’Agence Française de Développement FRANCOIS TIROT le tissu des entreprises privées est faible et pense que le secteur privé ne peut se développer que s’il y a diversification de l’économie.

Le Ministre des Finances et du Budget Monsieur ISSA   MAHAMAT ABDELMAMOUT a réitéré la détermination du Gouvernement à poursuivre les reformes des Finances, car pour lui le pays perd 61% de ses recettes. Ce qui est inconcevable, la crise financière actuelle doit servir de leçon a lâché le Chef du Département.  

Son collègue de l’Economie et de la Planification du Développement ISSA DOUBRAGNE a mis l’accent sur l’orientation des fonds vers le secteur privé faisant ainsi référence au Plan National du Développement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lu 406 fois Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018 12:12

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family