wrapper

Flash d'informations

jeudi, 07 février 2019 06:57

DIALOGUE SUR LE SECTEUR FINANCIER DE L’AFRIQUE CENTRALE

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget monsieurAHMED ALKHOUDAR ALI FADEL, a pris part à la troi- sième édition de la série de dialogues sur le secteur finan- cier de l’Afrique centrale à Libreville, le mardi 29 janvier2019.

C’est une réunion organisée conjointement par la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Making Finance Work For Africa (MFWFA) sous le thème « Accélérer le développement et l’intégration du secteur financier de l’Afrique centrale ».

Le but de cette réunion est d’identifier les obstacles audéveloppement du secteur financier régional tout en propo- sant des solutions qui lui permettent de jouer pleinement son rôle de catalyseur de la croissance tant au niveau natio- nal que régional. Ainsi, quatre principaux objectifs sont rete- nus notamment:

  • l’élaboration du point sur l’état actuel des réformes en cours dans le secteur financier de l’Afrique centrale; l’identification des domaines d’actions prioritaires et ins- truments innovants à travers lesquels les institutions de financement du développement peuvent renforcer leurs contributions en vue d’un meilleur financement de l’éco- nomie réelle dans la région;
  • L’adoption d’une feuille de route commune pour de nou- velles initiatives en faveur du développement du secteur financier régional et enfin;
  • L’intégration de ces initiatives dans les stratégies et pro-grammes des institutions et de développement régio- nales et internationales y compris la BAD.

Le Directeur du Département du Développement du secteur financier de la BAD Monsieur Stefan Nalletamby, dans son allocution a pointé du doigt le déficit de financementdes objectifs de développement durable en Afrique qui se- lon lui nécessitent « des investissements de l’ordre de600 à 650 milliards de dollars par an ».

Le déficit de financement est estimé à 200 milliards de dol- lars, dont plus de la moitié exclusivement réservée au sec- teur des infrastructures.

Face aux enjeux, les systèmes financiers africains sont généralement étroits et sousdéveloppés par rapport aux autres régions en développement
Au terme de son propos, 
Stefan Nalletamby rappelle quel’institution bancaire panafricaine est ouverte à toute colla- boration pour l’essor du financement du secteur financier de la sous –région CEMAC. « La banque est prête à tra- vailler avec les acteurs publics et privés, et d’autres partenaires au développement pour renforcer le sec- teur financier dans tout nos pays membres régionaux», a-t-il conclu.

Lu 422 fois Dernière modification le jeudi, 07 février 2019 06:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family