wrapper

Flash d'informations

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 423
jeudi, 06 avril 2017 10:01

Mission FMI

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Secrétaire Général  du Ministère des Finances et du Budget  Président du comité de négociation, Abdoulaye Barh Bachar a présidé le 27 mars 2017 dans la salle de réunion la rencontre avec la mission du FMI.

L’objectif principal de cette rencontre est focalisé sur les reformes structurelles dans le domaine des finances publiques. La réunion a regroupé les cadres de la DGB, DGTP, le PAMFIP avec leurs services techniques, la DEP et la BEAC. Il était question aussi de l’évaluation des mesures prises par le gouvernement pour juguler la crise économique que traverse notre pays. Les échanges ont également porté sur les questions de financement intérieur, l’évaluation de la masse salariale par rapport aux mesures prises par le gouvernement et l’exécution du budget 2017 ainsi que les arriérés sur la dette publique. Pour ce qui concerne les arriérés intérieurs le président du comité de négociation a rassuré le chef de mission FMI que les négociations ont été engagées avec la BAD pour la réalisation d’un audit sur les dettes internes.

Mardi 28 mars 2017, dans la même salle de réunion  la mission FMI a eu une rencontre d’échanges avec les représentants de la société civile, il s’agit de la LTDH, ATPDH et la CASIDHO.

Au cours de cette rencontre le chef de la mission FMI a rappelé aux représentants de la société civile l’objectif de la mission.

Pour le chef de mission il s’agit d’évaluer la situation économique et la poursuite de programme d’aide du FMI au Tchad. Il ajoute que le Tchad traverse une situation économique difficile pour de nombreuses causes de baisse de recettes fiscales et douanières, situation sécuritaire, l’intervention de l’armée tchadienne au delà de sa frontière notamment au Mali, au Cameroun, au Nigeria et au Niger.

Selon le chef de mission FMI Monsieur SAID BAKHACHE, le Tchad qui avait le problème de développement économique nous amène à comprendre l’ampleur des défis dans le contexte actuel.Nous allons travailler ensemble avec le Gouvernement. Vous savez que ces derniers temps vous avez opéré des coupes sur les dépenses publiques.   Au cours de l’année 2015 et début 2016, le gouvernement est obligé de prendre ces mesures pour limiter les dépenses pour  surmonter la crise.Notre rôle est de donner des conseils sur la base de notre évaluation. Nous apportons notre appui technique dans le cadre de renforcement des capacités pour aider le Tchad à sortir de la crise. Au niveau du FMI nous jouons le rôle d’avocat auprès des autres partenaires pour qu’ils  appuient le Tchad. Nous nous félicitons des relations de partenariat qui  existe entre le FMI et le Gouvernement.

Quant au représentant de la société civile, il a dressé le tableau de la situation que traverse le pays depuis un certain temps. Le Représentant de la société civile  reconnait l’appui du FMI sans lequel le Tchad ne peut pas sortir de la crise.

Le Tchad a-t-il dit a fait également beaucoup d’efforts dans les réformes des finances publiques.

Le Gouvernement a engagé un dialogue franc et sincère avec les partenaires sociaux pour pallier à la crise sociale actuelle, la preuve c’est que toutes les grèves déclenchées ont été levées. Et à l’heure où  nous sommes, les discussions se poursuivent avec le gouvernement dans l’intérêt de tout un chacun a t-il conclut.

Le  28 mars 2017 dans la salle de la réunion du Ministère des Finances et du Budget, le Secrétaire Général du Ministère des Finances et par ailleurs Président du Comité de Négociation, le Directeur Général du Budget, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique avec tous les services Techniques, la BEAC et la DEP,

ont pris part à la rencontre sur la politique budgétaire et l’agenda des reformes.

Par rapport à ce point important, le chef de Mission du FMI souhaite voir l’amélioration dans la mobilisation des recettes hors pétrole, il s’agit pour lui d’élargir l’assiette fiscale et prendre des mesures à court terme jusqu’à la fin

de  l’année et aussi assoir un comité de politique fiscale par un arrêté Ministériel sous la supervision directe  du Ministre des Finances et du Budget. Le travail de cette équipe implique des analyses à faire pour la mobilisation des recettes hors pétrole.

En ce qui concerne les exonérations, le chef de mission FMI souhaite voir réduire les exonérations pour améliorer les recettes hors pétrole, le Gouvernement peut utiliser ce moyen pour améliorer la mobilisation des recettes hors pétrole. Par rapport aux nouvelles mesures fiscales, il ya notamment la réforme des impôts sur les IRPP, les impôts sur les taxes, le suivi de très près des recettes ordinaires. Les autres partenaires techniques et financiers selon le chef de mission attendent de voir des mesures très concrètes en ce qui concerne la gestion des Finances Publiques.

Tous les aspects sont importants pour prévenir l’accumulation des arriérés.

Quant au Secrétaire Général du Ministère des Finances Président du Comité de Négociation, il assure les Partenaires que par rapport à la transparence dans le secteur pétrolier, il faut suivre de très près les recettes afin de mieux alimenter le Budget de l’Etat.

Le Secrétaire Général reconnait qu’au niveau de la trésorerie, il ya beaucoup d’engagement, des charges fixes et des dettes. Là également, il est très difficile de suivre le plan  d’apurement des arriérés extérieurs. Mais ensemble nous allons assoir un plan de trésorerie qui se veut sain.

 

 

 

 

 

Lu 7461 fois Dernière modification le jeudi, 06 avril 2017 10:48

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family