wrapper

Flash d'informations

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 423
mardi, 06 juin 2017 12:26

52ème édition des assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD)

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget Madame BANATA TCHALE SOW accompagnée de Madame Sanda Ildjima Badda Mallot Directrice Générale Adjointe des Investissements Publiques (MEPD) et Monsieur Abdelsalam Hammad Djamouss,

Directeur de la Dette Adjoint (MFB), ont pris part du 22 au 26 Mai 2017 à la cinquante deuxième (52ième) assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la quarante troisième (43ième) assemblée annuelle du Fonds Africain de Développement (FAD) . Le thème retenu cette année était : « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique ». Il porte sur la priorité N°2 de la Banque « Nourrir l’Afrique ». En outre, plusieurs séances et séminaires ont été aussi organisés lors de ces travaux des assemblées annuelles. En rappel, ces assemblées annuelles ont été l’occasion de faire le bilan des actions engagées depuis la 51ème et 42ième réunions des conseils des Gouverneurs respectivement de la BAD et la FAD tenues à Lusaka en Zambie en Mai 2016 et d’adopter les nouvelles orientations stratégiques notamment en matière de financement des programmes et projets de développement socio-économiques des pays membres conformément à la Stratégie décennale de la Banque par le biais des cinq grandes priorités à savoir :1) Eclairer l’Afrique 2) l’alimenter en énergie, 3) Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, 4) Intégrer l’Afrique, 5) la qualité de vie des populations africaines. Au cours de cette mission, la délégation tchadienne a procédé à la signature des deux accords, un accord de don d’un montant de 650.000UC, soit 539 millions de FCFA pour le financement de l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds qui se tiendra en septembre 2017 à Paris en France et un accord d’adhésion du Tchad au Groupe des Gouverneurs des Pays de l’Afrique Centrale. Cet accord vise à financer les activités d’une table ronde des bailleurs de fonds afin de mobiliser des ressources nécessaires pour la mise en œuvre du Plan National de Développement 2017-2021. En effet, cette table ronde vise spécifiquement à:

• Présenter à la communauté économique et financière internationale les opportunités économiques qu’offre le Tchad ;

• Identifier et mobiliser les appuis de la communauté des bailleurs de fonds ;

• Attirer leur attention sur les défis et les enjeux auxquels le pays est confronté. Au demeurant la délégation tchadienne sous la conduite de la Secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget, a eu un échange avec le Directeur Général Mr DAVID RASQUINHA d’Eximbank India entouré de ses proches collaborateurs et du responsable aux affaires étrangères, chargé de la coopération avec les pays d’Afrique. L’objectif de cette rencontre est de faire la situation de la dette vis-à-vis du Tchad et le financement des projets avenir. Madame BANATA TCHALE SOW et sa suite se sont réjouis des relations soutenues et fructueuses entre l’Eximbank India et l’Etat du Tchad. Elle n’a pas manqué de présenter la situation économique récente du Pays tout en soulignant un ralentissement de l’activité suite aux deux chocs dus à la baisse drastique du prix de pétrole et à l’instabilité dans les pays voisins. La question de l’intervention du Tchad dans plusieurs fronts pour lutter contre le terrorisme et son impact sur le budget du Tchad n’a pas été aussi perdue de vue. Cependant, elle relève une légère amélioration de l’économie sans rattraper la situation d’avant crise. D’où la difficulté d’honorer les engagements avec les partenaires. Cette situation était pour le Tchad source d’accumulation des arriérés. De ce fait, elle a remis officiellement la correspondance adressée à l’Eximbank India pour le rééchelonnement de la dette. Après un riche débat sur la question, l’Eximbank India a donné son accord de principe en faveur du rééchelonnement avec une révision des propositions faites par le Tchad. Malgré l’insistance de la Secrétaire d’Etat, Eximbank a accepté d’examiner le principe d’un moratoire de 5 ans et d’une rallonge de la maturité de 7 ans sur le taux initial du prêt. Ce résultat arraché est au-dessus des attentes réelles. En marge des assemblées, la mission a effectué aussi d’autres rencontres avec des investisseurs indiens dans le secteur de l’agriculture, du commerce et de l’industrie. Convaincus des opportunités du pays, les investisseurs ont tous exprimé leurs vœux de venir au Tchad explorer les possibilités d’investissements. Ils ont invité la délégation tchadienne de visiter leurs sociétés sur place pour constater leurs capacités et domaines d’activités respectives. Il s’agit au total de trois sites qui ont été la cible de la délégation.

• Une usine de textile créée en 1979, située à Baruch environ 200km de la ville d’Ahmedabad. Cette unité visitée est spécialisée dans la fabrication de filature en polyester et coton. Elle représente la deuxième plus grande industrie de filature en Inde avec un chiffre d’affaire de 1.367 milliards de Rs. Sa production est distribuée à 80% en Inde et 20% dans le reste du monde. Le Directeur General Mr AJAY AGARWAL de cette société a adressé officiellement une correspondance d’une visite d’exploration en juillet 2017.

• Une société dénommée ABC Agrobiotech dirigée par S. Mangalan PH.D. qui intervient dans la culture des produits agricoles, fabrication des engrais et pesticides, la fourniture de la nouvelle technologie agricole et formation du personnel technique.

• Une usine de fabrication des divers matériels de ménage et accessoires à base de polypropylène. Elle est l’une de géante au monde avec un millions de tonnes par an. La délégation tchadienne a aussi entrepris des démarches pour créer les conditions favorables d’une coopération renforcée avec l’Inde. La rencontre de prise de contact avec le Ministre des Finances Indien Mr Santosh Kumar Gangwar serait nécessaire dans le cadre de la préparation de la table ronde de Bailleurs de Fonds pour le financement du plan quinquennal 2017-2021. Une rencontre a eu lieu avec la délégation de Danemark qui pourra servir aussi d’une brèche vers les pays scandinaves. Enfin, cette mission a été globalement positive. Elle a permis au Tchad de se représenter valablement et porter sa voix sur l’exécution des actions entreprises il y’a un an et les orientations de l’exercice suivante. A cet effet, un de souci actuel de la BAD est d’atteindre les cinq objectifs prioritaires « TOP5 » avec un accent particulier sur l’agriculture et l’énergie. Les mesures prises pour assurer l’actualisation de ces « TOP5 » sont notamment, d’investir 24 milliards de dollars dans le secteur agricole en dix ans et 12 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie en cinq ans, et de mobiliser 50 milliards de dollars supplémentaires. Ce programme de la BAD s’aligne parfaitement avec le plan quinquennal 2017-2021 catalyseur d’un développement soutenu du Tchad. Cependant le Tchad doit présenter des projets matures pour profiter suffisamment de ces opportunités offertes par la BAD. La Délégation tchadienne est rentrée satisfaite de la mission.

Lu 344 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family