wrapper

Flash d'informations

Actus

Actus (353)

 Le 22 août, le Secrétaire d’Etat des Finances M. AHMED ALKHOUDAR ALI FADEL a rencontré la Représentante de l’UNICEF au Tchad Dr. Viviane Van     Steirteghem pour discuter du mécanisme de financement de la vaccination, et la contribution du Gouvernement au financement durable des vaccins et du matériel de vaccination. Le Secrétaire d’Etat des Finances a été ravi d’annoncer que le Ministère des Finances décaisse cette semaine 950 millions XAF à travers le Ministère de la Santé Publique pour le financement de la vaccination au Tchad.  M. Ahmed Alkhoudar Ali    Fadel et Dr. Viviane Van Steirteghem ont échangé sur l’importance de la vaccination et du respect du calendrier vaccinal, essentiel pour que les enfants soient protégés contre les maladies telles que la rougeole ou la polio. Ils ont échangé sur les défis dans l’atteinte du taux de couverture vaccinale d’au moins 95% nécessaire pour assurer une protection optimale de la population contre ces maladies et les raisons pour lesquelles certains enfants restent encore non-vaccinés.  Ils ont évoqué la chaine de froid, la pratique de conservation des vaccins, ainsi que  les raisons sociales qui empêchent parfois les femmes à faire vacciner leurs enfants surtout les bébés, qui sont souvent absents dans les campagnes de vaccinations quand la femme est au travail avec son bébé au dos.

 

 

 

 

 

Le Ministre des Finances et du Budget Mr TAHIR HAMID NGUILIN a tenu une rencontre d’échange et d’informa- tion, le jeudi 15 Aout 2019 dans la salle de réunion dudit Ministère avec le Conseil National du Patronat Tchadien, la Chambre de Commerce et l’Association Professionnelle des Etablissements de Crédit (APEC).

Le Ministre introduit la réunion en réitérant aux invitésla disponibilité du Gouvernement à développer une relation de partenariat avec les Opérateurs économiques. Il signale, entre autres la question de la dette interne de l’Etat. Il est question d’informer les Opérateurs économiques de la né- cessaire mobilisation de la TVA par des procédés qui ont fait leur preuve ailleurs sans que ces mesures pèsent sur les Opérateurs Economiques, collecteurs de la TVA. L’on remarque que le secteur informel domine jusqu’à là sur le formel et cela ne facilite pas l’entrée des fonds au trésor public.

Qu’il existe « des opérateurs importants qui impor- tent » beaucoup des marchandises et ne sont pas reconnuspar l’impôt. Pour ceux là, le Ministre demande aux opéra- teurs de les sensibiliser et de les mener vers le secteur formel . Il explique qu’une entreprise retenue par la pénalité peut être retirée seulement lorsque cette dernière aura payé tout ce qu’elle doit à l’Etat.

Le Tchad reste l’Etat qui a le taux de collecte par rap- port au PIB le plus bas de la sous région.

Il suggère qu’il faut adopter le système des pays telsque le Benin, la Guinée Conakry et le Cameroun pour ne citer que ceux là qui font LA RETENUE A LA SOURCE.

Lors d’un achat au lieu de faire le versement de laTVA au commerçant, l’entreprise qui collecte la TVA , re-

page1image5915040

verse au Trésor Public ainsi pour limiter les faux et fermer la porte aux fausses factures de la TVA qui circulent dans la ville.

Cette nouvelle mesure du Ministre s’appliquera seule-ment à N'Djamena mais pas dans les provinces dans un premier temps.

Après échanges, les doléances du Conseil National du

page1image3904800

Patronat, de la Chambre de Commerce, et de l’Associa- tion des Professionnels des Etablissements de Crédit por- tées au Ministre, seront prises en compte pour l’améliora- tion du nouveau mécanisme de collecte et reversement de la TVA.

Lancé le 05 Août dernier par le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget, M. MAHAMAT SENOUSSI ZAKARIA, l’atelier d’élaboration des Projets Annuels de Performance de l’ensemble des départements ministériels se poursuit.
Durant la semaine dernière, huit (08) ministères ont procédé à la rédaction ou au réexamen de leur PAP. Il s’agit du ministère de la justice et des droits humains du ministère de l’éducation nationale et de la promotion civique ; du ministère de la santé publique ; du ministère de la formation professionnelle et de la promotion des métiers, du ministère de la femme, de la protection de la petite enfance et de la solidarité nationale ; du ministère du développement touristique, de la culture et de l’artisanat ; du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et enfin du ministère de la de la promotion des jeunes, du sport et de l’emploi.
Six (06) représentants de
chacun des
ministères cités
ont participé à
ces travaux. Ils
vont se pour-
suivre durant
les dix jours à
venir dans les
locaux de leurs ministères respectifs. Ces travaux de rédaction et de validation sont supervisés par la Direction Générale des Services du Budget qui a mobilisé près de 30 cadres pour appuyer cet exercice. En outre, en vue d’assurer la revue qualité de ces documents et avec le concours de l’Union européenne à travers le programme d’Appui à la Consolidation de l’État phase 2 (ACET 2), deux (02) consultants internationaux ont été mobilisés pour appuyer ce travail.
A terme, les PAP qui seront conçus au niveau technique feront l’objet d’une validation au niveau des Directeurs Généraux des ministères ainsi que des directeurs Généraux technique avant d’être annexés au Projet de Loi de Finances 2020. Ce qui permettra de présenter l’ensemble du Budget Général de l’État en mode programme.

Conformément au chronogramme de l’inventaire des investissements publics adopté par le comité de pilotage le 28 juin 2019 à N’Djamena, la Direction des Investissements a organisé du 29 juillet au 05 Août 2019 à Darda dans la Province du Chari-Baguirmi, un atelier de mise à jour de la base de données de rédaction du recueil de l’inventaire des investissements publics. 

Cet atelier s’inscrit dans le cadre la mise en œuvre des réformes des finances publiques au Tchad qui implique la programmation pluriannuelle des investissements publics, induite par l’adoption de la Loi Organique N°004/PR/2014 relative aux Lois de Finances (LOLF) de février 2014. 

Sous la coordination deM. NDITSON TAMKIRO NDDILIRA, Directeur des Investissements Adjoint, cet atelier fait suite à trois (03)semaines de collecte de données sur les investissements publics financés sur ressources intérieures et extérieures auprès des différents départements ministériels, grandes institutions de la République et bailleurs. 

L’objectif de cet atelier était d’une part mettre en place une base de données exhaustive et fiable des investissements publics sous format Excel et Access et d’autre part, de concevoir un recueil de l’inventaire desdits investissements publics. 

A l’issue des huit (08) jours des travaux tant en équipes qu’en plénière, les participants sont arrivés à constituer une base de données composée de quatre (04) structures, reparties respectivement en marchés en exécution, marchés approuvés non engagés, marchés en circuit d’approbation sur financement propres et des projets et programmes sur financements extérieurs 

Par ailleurs, ces données ont permis de produire un premier draft du recueil de l’inventaire des investissements publics qui sera soumis à la validation du Comité de Pilotage. 

Soulignons que parallèlement à cet atelier, une équipe de la Direction des Investissements a procédé à la géolocalisation de plusieurs infrastructures publiques à travers une application GPS dans le but d’alimenter la plateforme OPEN BUDGET en coordonnées géographiques de ces infrastructures. 

L'audit des arriérés et de la dette intérieure du Tchad qui a démarré au début du second semestre de l'exercice 2018 a vu sa première phase achevée le 26 juillet dernier avec la présentation officielle du rapport du cabinet PwC au Ministre des Finances et du Budget et au Comité de Pilotage. Cette première phase a consisté principalement à recenser et à vérifier la validité des dépenses engagées par les ministères (au niveau central et au niveau des services déconcentrés) et les établissements/entreprises publics, mais qui n'ont pas encore été prises en charge par le Trésor Public. 

La deuxième phase de la mission commencera bientôt. Elle consistera principalement à recenser et à examiner les avis de crédits et bons de caisse détenus au Trésor Public, à faire des visites sur sites pour la vérification physique de certains ouvrages, et à proposer un plan d'apurement des dettes jugées en bonne et due forme". 

Le Directeur National de l’Agence Nationale d'Investigation Financière (ANIF) SOULEYMAN ABBDELKERIM CHERIFet le Procureur de la République YOUSSOUF TOM ont conjointement animé un point de presse au Ministère des Finances et du Budget le mercredi 31 juillet 2019.

L'objectif de ce point de presse est d'informer la population sur un phénomène d'escroquerie d'une organisation appelée QNET.

QNET commercialise des produits tout à fait ordinaires mais qu'ils présentent grâce à un marketing de réseau extrêmement agressif, comme des produits miracles. Il s'agit le plus souvent des produits axés sur le bien-être, les soins de beauté, la gestion du poids, la nutrition, les soins personnels, les soins à domicile et les articles de luxe.

Selon le directeur général de l'ANIE SOULEYMANE ABDELKERIM CHERIF, la technique de QNET vise des catégories socioprofessionnelles identifiées (ingénieurs, enseignants, étudiants, hommes et femmes d'affaires, hauts cadres de l'administration publique etc. ) aussi et surtout les couches vulnérables les plus précaires.
Il ajoute que le but de l'arnaque n'est pas la vente en tant que telle, mais l'adhésion de masse et c'est sur la masse que ces criminels réalisent des profits énormes. Une escroquerie très savante pour le commun des tchadiens habitués plutôt à la criminalité dite ordinaire telle que l'abus de confiance, l'escroquerie, le vol, le détournement de deniers public a-t-il expliqué.

Cependant, ils attirent l'attention de nos concitoyens sur les dangers réels, éprouvés et les conséquences néfastes de ces pratiques tant sur leurs vies professionnelles que familiales.

Par ailleurs, ANIF exhorte chacun à une vigilance avertie et de cesser toute collaboration avec cette organisation qui profite de la misère d'esprit de certaines personnes.

Cette organisation opère depuis deux (2) ans sous différentes appellations entre autres : QNET, QUEST NET, GOLDEN QUEST, GOLD QUEST QNET SERVICES, DARBY et QI LIMITI.

Monsieur le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget ; Mesdames, Messieurs les représentants des Ministères sectoriels ;

Mesdames, Messieurs les représentants des missions diplomatiques et des organisations internationales ;

Messieurs les experts ;
Distingués Invités ;
Chères participantes et participants

C’est pour moi un honneur de représenter Monsieur l'Ambassadeur de l’Union européenne dans la cérémonie de lancement des ateliers d’élaboration des Projets Annuels de Performance de vingt-quatre (24) ministères sectoriels

La préparation de ces Projets Annuels de Performance qui seront annexés au Projet de Loi de finances 2020 est en effet un pas important en direction de la présentation du budget de l’Etat en mode programme, un des piliers de la gestion des finances publiques axée sur les résultats.

Je peux vous assurer, Monsieur le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget, que l’Union européenne qui accompagne cet exercice, continuera à soutenir le Gouvernement dans sa volonté de promouvoir la bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques, condition nécessaire à la réalisation de ses objectifs de lutte contre la pauvreté et de manière plus générale, à la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

Je voudrais rappeler à cet effet, que l’Union européenne, par le biais du Programme d’Appui à la Consolidation de l’Etat-Phase 2 (ACET2), apporte et apportera son concours pour un basculement réussi au budget programme à l’horizon 2022, à travers le renforcement des capacités de tous les acteurs

impliqués dans ce processus pour les préparer à ce changement - ceci dans le but d'instituer une véritable culture de résultats à tous les niveaux de la gestion publique et à l'exigence démocratique de rendre compte aux citoyens et aux contribuables de l'emploi des deniers publics.

De manière plus large, le programme ACET2 financé par l’Union européenne apporte un soutien aux réformes engagées par le Gouvernement en matières fiscale, budgétaire et comptable, de contrôle des finances publiques et d’amélioration du système statistique national en cohérence avec les directives de la CEMAC.

Notre appui sera renforcé par le Programme ACET3 dont la Convention de financement a été signée le 15 juin dernier. Ce programme d’un montant de 54 millions d’euros est composé d’un appui budgétaire de 50 millions d’euros et d’un appui projet de 4 millions d’euros pour un accompagnement aux réformes, en soutien aux priorités du Gouvernement en matière de gestion des finances publiques et d’amélioration du système statistique.

Monsieur le Directeur Général du Ministère des Finances et du Budget,

Distingués Invités,

La préparation des Projets Annuels de Performance qui seront annexés au Projet de Loi de Finances 2020 marque l’engagement du Gouvernement à promouvoir la bonne gouvernance financière et le développement durable du Tchad. Je vous garantis encore une fois l’encouragement et le soutien de l’Union européenne.

Je vous remercie.

Ø Honorables Députés Membres de la Commission Finances, Budget et Comptabilité de l’Assemblée Nationale ;

Ø Monsieur le Représentant de la Délégation de l’Union Européenne au Tchad ;

Ø Mesdames, Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;

Ø Monsieur le Directeur Générale des Services du  Budget ;

Ø Monsieur le Coordonnateur du PAMFIP;

Ø Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs et Chefs de Services ;

Ø Monsieur l’Expert ;

Ø Mesdames, Messieurs les représentants des Ministères sectoriels ;

Ø Chers participants,

Ø Distingués invités

Je voudrais, de prime abord,  rappeler qu’en application des instructions des plus Hautes Autorités, à l’effet de moderniser l’Administration et améliorer la qualité des services proposés aux usagers, le Gouvernement du Tchad,  fort de l’appui multiforme de nos Partenaires, s’est résolument inscrit dans un important processus de réformes des finances publiques,

Ces réformes s’illustrent par, entre autres réalisations, l’adoption, en 2014, de la Loi Organique relative aux Lois de Finances (LOLF), dans le cadre de la transposition des six (06) Directives du nouveau cadre harmonisé de la gestion des finances publiques de la zone CEMAC.

C’est en phase avec l’approche de la mise en œuvre de la LOLF que le Ministère des Finances et du Budget a entrepris de développer des outils de programmation budgétaire pluriannuelle. Il s’agit principalement du Cadre Budgétaire à Moyen Terme (CBMT), du Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), des Projets et Rapports Annuels de Performance (PAP) et (RAP).

·      Mesdames, Messieurs, chers participants ;

Il m’importe de souligner que notre rencontre d’aujourd’hui, s’inscrit dans la suite logique de celles organisées en 2016, 2017 et 2018, en vue de rédiger les Projets Annuels de Performances.

Le présent atelier, qui durera du 5 au 22 août courant, et concernera 24 Départements ministériels sectoriels, vise à finaliser la rédaction de l’ensemble des PAP, sur la base des données et documents récemment collectés auprès de ces Ministères.

Par la suite, il sera organisé un séminaire de sensibilisation aux enjeux des réformes du budget programme, d’une part et de validation des PAP que vous aurez construits, d’autre part. Ce séminaire verra se joindre à vous, chers participants, les Directeurs Généraux de l’ensemble des Départements ministériels.

Ces PAP qui sortiront ainsi validés par le prochain séminaire permettront d’élaborer puis de soumettre, à l’Assemblée Nationale, le Projet de Loi des Finances de l’exercice 2020, en mode programme.

·      Mesdames, Messieurs distingués invités

Pour finir, je réitère nos remerciements à l’ensemble de nos partenaires dont l’appui, en soutien aux réformes des finances publiques, ne nous a jamais fait défaut. et, l’Union européenne qui, à travers le projet d’Appui à la Consolidation de l’Etat Tchadien (phase 2), soutient ce processuset a financé le présent atelier.

Je déclare ouvert l’atelier d’élaboration des projets annuels de performances des 24 ministères sectoriels.

Je vous remercie pour votre bien aimable attention. 

En marge des travaux du séminaire sur la diffusion du nouveau dispositif réglementaire relatif aux services de paiement de la COBAC, axée sur la nouvelle réglementation des changes dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CÉMAC), le Ministre des Finances et du Budget TAHIR HAMID NGUILIN s’est en-tretenu avec les Directeurs Généraux des différentes banques exerçant dans la zone CEMAC, le 25 Juillet 2019 à l’hôtel Hilton de Ndjamena.

Dès l’entame de ses propos le Ministre a souhaité la bien- venue aux participants qui ont fait le déplacement de N’Djamena. Le Ministre a aussi félicité les participants pour la qualité des travaux effectués pendant ce séminaire.

Au centre des échanges, était la crise économique qu’a traversée la sous-région et le Tchad en particulier due à la chute du prix de pétrole sur le marché mondial. Le Ministre a rappelé aux banquiers que cette chute de prix a engendré la baisse de la production du pétrole.

Mais les banques ont maitrisé la situation. Pour preuve aucune banque de la sous-région n’a fermé ses portes à cause la crise.

S’agissant de la question de liquidité le Ministre face aux banquiers a souligné que l’apport de liquidité dans les banques à travers l’amélioration du taux de remboursement des obligations et bons publics et autres ainsi que la mise en place de la commission nationale de recouvre- ment des créances des banques, devraient renforcer davantage le retour à la croissance à court et moyen termes en ce qui concerne le Tchad et la sous-région.

Le ministre soutient qu’au Tchad, la finalisation de l’audit de la dette intérieure assortie d’une stratégie d’apurement et sa mise en œuvre ainsi que la restructuration des banques en difficulté devraient ramener la sérénité pour une croissance plus forte et soutenue de l’économie nationale à moyen- terme. Ainsi la question de la mobilisation des ressources hors pétrole, la

modernisation des services de régies financières et la diversification de l’économie nationale n’a pas été occultée.

Les banquiers se réjouissent de l’honneur que leur accorde le ministre en venant malgré son agenda chargé échanger avec eux. Ils lui souhaitent plein succès dans l’exercice de ses fonctions.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family