wrapper

Flash d'informations

mercredi, 12 octobre 2016 08:18

Atelier sur le mecanisme du fonds de refinancement et de garantie et de fonds d'appui institutionnel

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Du 27 au 30 septembre 2016 s’est tenu à N’Djaména un atelier de définition des mécanismes  du Fonds de Refinancement et de Garantie et de Fonds d’Appui  Institutionnel.

L'atelier a ouvert par le Secrétaire Général du Ministère de la Formation  Professionnelle  et  des  Métiers. Dans le cadre  de l’appui à la mise en œuvre de la Stratégie National de Micro-finance, le Gouvernement du Tchad, a mis en place le Programme d’Appui à la Finance Inclusive au Tchad (PAFIT)  en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement  (PNUD) et United  Nations Capital  Development  Fund (UNCDF). Le principal défi à relever  au niveau du secteur tchadien de la Micro-finance est que « les établissements  se professionnalisent, offrent durablement des services de qualité aux populations, tout en construisant des capacités nationales dans un environnement plus assaini ». Le PAFIT a pour objectif de contribuer à l’amélioration  des conditions de vie des populations à travers une offre durable des  services financiers adaptés  grâce à un secteur de Micro-finance Inclusif animés par des acteurs professionnels évoluant  dans un environnement institutionnel, réglementaire, juridique et judiciaire plus incitatif.

Le PAFIT a prévu  la mise  en place d’un Fonds d’Appui  Institutionnel (FAI) et d’un  Fonds de Refinancement et de Garantie (FRG) pour  faciliter  la professionnalisation  du secteur et  le meilleur accès  au financement des populations  cibles. La mise en œuvre de ces Fonds devrait  faciliter la pérennisation  du mécanisme de refinancement  des EMF par les Banques et les investisseurs puis servira de cadre pour l’opérationnalisation  du Fonds National d’Appui  à la Micro-finance et à entrepreneuriat.

L’objectif principal de ces Fonds est de contribuer à l’augmentation et à l’amélioration  de l’accès  aux services financiers adaptés des populations pauvres  vulnérables, notamment les femmes et les jeunes.

Au termes de l’atelier,  les participants ont recommandé  ce qui suit à l’Etat :

  • De créer des conditions favorables pour accompagner les initiatives et projets contribuant au processus d’inclusion  financière notamment la coordination des Synergies  d’intervention de tous les acteurs du secteur sur la base des orientations de la SNFIT ;
  • D’adopter dans les meilleurs délais la SNFIT et de mobiliser les bailleurs du fonds pour la mise en œuvre de son plan d’action à partir de janvier 2017 ;
  • De mobiliser auprès des bailleurs les financement des Programmes et projets pour alimenter la SNFIT notamment le PAFIT II.

Au programme d’Appui à la Finance Inclusive au Tchad, les participants ont recommandé ce qui suit :

De solliciter le  modérateur du présent atelier pour produire en collaboration avec l’équipe du PAFIT dans les meilleurs délais une note conceptuelle (au plus tard le 07 octobre 2016)  et formuler la phase II du PAFIT (au plus tard le 07 novembre 2016) ; et de  mettre en œuvre les mécanismes de gestion du FAI et du FRG et les prendre en compte dans la formulation de la phase II en fonction du consensus dégagé lors de l’atelier.

 

 

Lu 1678 fois Dernière modification le mercredi, 12 octobre 2016 08:30

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family